Accès au droit : une nouvelle plateforme pour faire prévaloir ses droits

1
303

« Le droit pour moi ». Tel est le nom d’un site Internet lancé le 6 janvier 2016. Son objectif est de permettre à tout un chacun de faire respecter ses droits. Un créneau que d’autres sites ambitionnent déjà mais les fondateurs du site ledroitpourmoi.fr expliquent que celui-ci se distingue de ses concurrents de trois manières.

D’abord, « nous avons réalisé une étude qui montre que 90 % des Français confrontés à un problème juridique n’agissent pas car ils n’ont pas accès à une information accessible », indique Vincent Letamendia, cofondateur. Par conséquent, avec son associé Guillaume Kaltenbach, ils ont choisi de présenter chaque question juridique dans une vidéo dédiée, la voix “off” étant celle d’un acteur professionnel afin que l’ensemble soit « sympathique et convivial », expliquent-ils.
Ensuite, « le sujet est abordé sous l’angle juridique mais notre ambition est d’apporter à l’internaute les éléments tactiques et comportementaux pour bien faire valoir ses droits », mentionne Guillaume Kaltenbach. Chaque thématique est ainsi accompagnée d’un mode opératoire. Par exemple, en matière de licenciement, le site permet notamment de consulter un modèle de lettre de convocation à l’entretien de licenciement et une lettre de demande d’entretien en vue d’une transaction.
Enfin, le site propose des modèles de documents tels que, toujours en matière de licenciement, un exemple de transaction et un formulaire d’homologation à envoyer à l’administration du travail.

À son lancement, le site comportait des fiches en droit du travail, droit immobilier et droit de la famille mais d’autres matières devraient être traitées.

Pour chaque sujet traité, deux packs existent. Le premier coûte selon la matière entre 49 et 69 euros. Il donne entre autres accès en illimité pendant trois mois aux vidéos, à des schémas de synthèse, à des simulateurs et à des modèles de lettre. Le second revient à 79 ou 99 euros et donne accès aux fonctionnalités du premier ainsi qu’à la possibilité de poser une question à un expert.

La plateforme met par ailleurs gratuitement en relation l’internaute avec deux ou trois avocats partenaires du site.

Clémentine Delzanno

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter à l'adresse suivante : contact@droit-patrimoine.fr. »