Accès Rapide
S'identifier

Le triangle des avocats

Par Anne Portmann - Photographie Sogelym - Dixence

Le 21 janvier 2020, a eu lieu la visite presse de la Maison des Avocats, située près du nouveau tribunal des Batignolles. Livré avec retard, le bâtiment, qui a coûté 85 millions d’€ H.T., accueillera les avocats et les services de l’Ordre à compter du 2 mars prochain.

A l’extérieur et à l’intérieur, c’est encore le chantier. Une fois franchie la palissade, on passe près d’ouvriers affairés qui coulent du béton, posent du parquet, et d’employés qui déballent des meubles dans le brouhaha des outils et des scies circulaires. Et c’est dans la bibliothèque, aux grands rayonnages en chêne clair, pour l’instant complètement vide, que nous reçoit l’équipe qui a fait en sorte que ce bâtiment devienne réalité. « Une véritable prouesse architecturale technique », explique Jérôme Durand, le représentant du maître d’ouvrage, Sogelym Dixence, qui énumère les contraintes techniques du projet. En effet, si la surface donnée par la Ville de Paris à l’Ordre des avocats comptait 1200 m2, les fondations du bâtiment ne pouvaient être posées que sur une surface de 400 m2, car le terrain est déjà occupé par le tunnel de la ligne 13 du métro et les ouvrages de la future ligne 14. Le chantier de celle-ci était d’ailleurs imbriqué avec celui de la Maison des Avocats (qu’il ne faut plus appeler par son acronyme de ModA, qui signifiait Maison de l’Ordre des Avocats), ce qui a généré des contraintes supplémentaires. La création du bâtiment a été gérée grâce au BIM (Building Information Modeling). Il s’agit d’un bâtiment construit sur un exosquelette métallique léger, dont le socle repose sur seulement 5 points porteurs, a expliqué Jérôme Durand. Sur cet exosquelette repose le bâtiment lui-même, imaginé par l’atelier de Renzo Piano, qui comporte de grands porte-à-faux, allant jusqu’à 27 mètres sur la pointe. Un triangle de verre, de béton et de bois clair de 7 150 m2, sur 8 étages.

 

Alexandre Moustardier, le représentant de l’Ordre des avocats, explique que les 30 000 avocats parisiens, ainsi que leurs confrères visiteurs, auront accès aux trois premiers étages qui abriteront tout une série de services : la bibliothèque, ainsi que des espaces de travail et de réception où les avocats pourront, ponctuellement, recevoir leurs clients. Ils bénéficieront également d’un service de conciergerie assuré par le prestataire « Merci Jérôme », qui propose un espace de restauration au rez-de-chaussée. Dans les étages seront installés les services de l’Ordre, dans des bureaux, individuels ou collectifs lumineux et dotés de parois en verre. « Les services régaliens de l’Ordre, à savoir la déontologie et la discipline resteront place Dauphine », a précisé l’avocat, soulignant que le nouveau bâtiment, situé au cœur de la nouvelle cité judicaire, ne devait en aucun cas être considéré comme une annexe au tribunal. « C’est la Maison de tous les avocats et elle est à l’image de l’évolution du métier » a-t-il lancé.

Photos et Vidéos sur le site de Sogelym Dixence : https://www.sogelym-dixence.fr/fr/projet/maison-des-avocats-paris-batignolles

TOUTE L’ACTUALITÉ DU DROIT & DE LA GESTION PATRIMONIALE

abonnez-vous
Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format