Blockchain et données à caractère personnel, l’improbable conciliation ? 

Paru dans Droit&Patrimoine Magazine n°290 - avril 2019
Par Sandrine Cullaffroz-Jover, avocat, PwC Société d’Avocats et Émilie Bacq, avocat, PwC Société d’Avocats

241
0
La « blockchain » a révélé des opportunités d’automatisation des processus dans des domaines d’application variés. Cette technologie est ainsi devenue le support potentiel de traitements de données personnelles...

Attention, le contenu de cet article est réservé aux abonnés à la revue mensuelle

Vous devez être abonné pour accèder au reste de l'article



Abonnement
Revue mensuelle



11 numéros mensuels
1 index annuel

455,00 € HT

Je m'abonne

Se connecter

Abonnement
Revue mensuelle
+ Lettre Hebdomadaire


11 numéros mensuels
45 lettres hebdomadaires
1 index annuel

548,00 € HT

Je m'abonne

Se connecter

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter à l'adresse suivante : contact@droit-patrimoine.fr. »