Propagande, publicité : le terroir, vecteur d’une communication éthique

Par Olivier Serra, Professeur d’histoire du droit, IODE (UMR CNRS 6262), Université de Rennes 1

0
182
Si le terroir est, de nos jours, un vecteur de choix d’une communication vitivinicole éthique, il n’en a cependant pas toujours été ainsi, la naturalité du vin demeurant longtemps...

Attention, le contenu de cet article est réservé aux abonnés à la revue mensuelle

Vous devez être abonné pour accèder au reste de l'article



Abonnement
Revue mensuelle



11 numéros mensuels
1 index annuel

455,00 € HT

Je m'abonne

Se connecter

Abonnement
Revue mensuelle
+ Lettre Hebdomadaire


11 numéros mensuels
45 lettres hebdomadaires
1 index annuel

548,00 € HT

Je m'abonne

Se connecter

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter à l'adresse suivante : contact@droit-patrimoine.fr. »