Accès Rapide
S'identifier

Droit-patrimoine.fr : le site d'information en prise directe avec l'actualité des notaires et professions juridiques. Chaque jour, l'actualité du droit grâce à nos news, portraits, fiches pratiques et points de vue d'experts.

Image

3 questions à la présidente de la Fédération nationale des unions de jeunes avocats

Par DROIT&PATRIMOINE

Avocate à Paris, Émilie Chandler a été élue présidente de la Fédération nationale des unions de jeunes avocats (FNUJA) lors du Congrès de celle-ci qui s’est tenu à Nancy du 4 au 8 mai 2016.

D&P : Comment se portent les jeunes avocats ?
E. C. : Les jeunes avocats ont souvent suivi une formation universitaire longue en raison d’un double cursus en droit et/ou en école de commerce ou des études à l’étranger. Les collaborateurs exercent tant en grandes structures qu’en cabinets individuels pour une rétrocession d’honoraires qui n’est pas toujours à la hauteur de leur investissement dans les dossiers. De plus, plus de la moitié des jeunes avocats sont des femmes, par conséquent nous avons l’obligation de poursuivre notre combat pour l’égalité entre les hommes et les femmes au sein de la profession. Par ailleurs, il est alarmant de constater qu’une partie non négligeable des jeunes avocats se déclarent prête à quitter la profession dans un futur plus ou moins proche, définitivement, ou temporairement.

D&P : Quel est votre programme ?
E. C. : Mon programme repose sur la défense des jeunes avocats et plus largement des avocats. Premièrement, à l’ère du numérique, nous devons travailler à de nouvelles solutions de développement de clientèle tout en respectant notre déontologie car l’avocat doit rester le premier conseil juridique du justiciable. Deuxièmement, en matière de formation initiale, nous allons travailler sur un statut d’élève avocat pour que celui-ci ait un statut social précis, en dehors de toute précarité. En matière de formation continue, je suis favorable au développement des mentions de spécialisation qui peuvent être un outil de communication pour les jeunes avocats. Enfin, troisièmement, je vais mettre l’accent sur l’interprofessionnalité car je pense que l’avocat doit travailler en concertation avec d’autres professionnels afin d’aller plus loin dans le développement de sa clientèle, dans le respect de sa déontologie.

D&P : Quelle est votre position sur le divorce par consentement mutuel qui serait confié aux avocats ?
E. C. : Nous sommes très attachés au rôle du juge en tant qu’acteur de la paix sociale. Aussi nous refusons toute déjudiciarisation totale du divorce. Nous sommes néanmoins conscients des délais de procédure et de l’engorgement des juridictions. Nous sommes favorables au fait d’imposer l’intervention d’un avocat pour chacune des deux parties et il faudrait réfléchir à une solution permettant de doter l’acte contresigné par avocat de la force exécutoire et de la date certaine car partout où il y a du droit, il doit d’abord y avoir les avocats.

Propos recueillis par Clémentine Delzanno




Interview publiée dans Droit & patrimoine l'hebdo 2016, n° 1057 (23 mai 2016)

TOUTE L’ACTUALITÉ DU DROIT & DE LA GESTION PATRIMONIALE

abonnez-vous
Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Il semble que vous utilisiez un ad-blocker !

Droit & Patrimoine se finance par la publicité afin de vous offrir un contenu de qualité.

Deux solutions vous sont proposées :

Désactivez votre ad-blocker

Abonnez-vous à Droit & Patrimoine

Je m'abonne