Accès Rapide
S'identifier

Droit-patrimoine.fr : le site d'information en prise directe avec l'actualité des notaires et professions juridiques. Chaque jour, l'actualité du droit grâce à nos news, portraits, fiches pratiques et points de vue d'experts.

Image

3 questions à Stéphan Catoire sur la fiducie

Par DROIT&PATRIMOINE

Point sur le développement de la fiducie en France avec Stéphan Catoire, président de l’Association française des fiduciaires (AFF).

D&P : Quelle place occupe la fiducie aujourd’hui dans l’économie?
S. C. : Elle est en plein développement dans le monde du droit des affaires et des affaires tout court. Nous constatons depuis plus d’un an un développement de l’activité fiduciaire non plus dans les dossiers de restructuring mais dans de nombreux dossiers de financement ab initio ainsi que dans des contrats de fiducie gestion tels que des garanties d’exécution de pactes d’actionnaires.

D&P : Combien y a-t-il d’avocats fiduciaires ?
S. C. : À notre connaissance quelques cabinets d’avocats exercent le métier de fiduciaire sur la Place. Il faut noter que ces avocats-fiduciaires bénéficient d’associations professionnelles telles que l’AFF ou l’AFIDU (Association des avocats fiduciaires, ndlr) qui les représentent et réfléchissent collectivement au bon développement de l’activité des fiduciaires de la Place, banques, sociétés de gestion, assureurs et avocats.

D&P : Quel rôle peut jouer la fiducie dans le crowdfunding ?
S. C. : La fiducie est particulièrement adaptée au crowdfunding notamment parce que c’est une excellente sûreté (pour ne pas dire la meilleure). Étant donné que le crowdfunding démocratise les sources de financement, il est tout à fait pertinent que des prêteurs moins aguerris que les banques ou les fonds de prêt soient en mesure de bénéficier des meilleures garanties par rapport aux défaillances des emprunteurs. En outre, la fiducie constitue une sécurité supplémentaire en cas de défaillance de la plateforme et permet d’isoler les fonds sous gestion de ses propres créanciers. Enfin, la fiducie peut être un atout dans la gestion des sommes confiées à la plateforme de financement participatif.

Propos recueillis par Clémentine Delzanno




Interview publiée dans Droit & patrimoine l'hebdo 2016, n° 1065 (18 juillet 2016)

TOUTE L’ACTUALITÉ DU DROIT & DE LA GESTION PATRIMONIALE

abonnez-vous
Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Il semble que vous utilisiez un ad-blocker !

Droit & Patrimoine se finance par la publicité afin de vous offrir un contenu de qualité.

Deux solutions vous sont proposées :

Désactivez votre ad-blocker

Abonnez-vous à Droit & Patrimoine

Je m'abonne