Accès Rapide
S'identifier

Droit-patrimoine.fr : le site d'information en prise directe avec l'actualité des notaires et professions juridiques. Chaque jour, l'actualité du droit grâce à nos news, portraits, fiches pratiques et points de vue d'experts.

Image

3 questions à Yannick Sala, avocat et vice-président de l'UNAPL pour la famille droit

Par DROIT&PATRIMOINE

Le 18 février 2016, Yannick Sala a été élu vice-président de l’Union nationale des professions libérales (UNAPL) pour la famille droit.

D&P : Quel est votre rôle en tant que vice-président de l’Unapl ?
Y. S. : Statutairement, l’Unapl est dotée de quatre vice-présidents délégués : un pour chacune des trois grandes familles composant les professions libérales (santé, droit, techniques et cadre de vie) et un aux régions spécialement élu par les présidents des unions régionales et départementales. Le rôle d’un vice-président délégué consiste à animer « sa famille » – celle du droit me concernant –, en échangeant sur les différents dossiers transversaux avec les organisations membres, en faisant remonter leurs propositions ainsi que leurs contributions, et d’autre part, en s’assurant de la bonne information desdites organisations s’agissant de l’avancée des dossiers, des consultations et autres actions en cours. Il a aussi pour rôle de seconder le président de l’Unapl pour traiter les affaires courantes, préparer les bureaux nationaux, les rencontres avec les différents ministères de tutelle comme les diverses auditions notamment parlementaires.

D&P : Les professions du droit sont-elles très actives au sein de l’Unapl ?
Y. S. : Oui, elles le sont tout particulièrement. Elles sont concernées par les actions de l’Unapl en tant qu’organisation patronale, puisque les professions du droit sont employeurs, et plusieurs d’entre elles sont constituées en branche. Elles participent pleinement aux travaux de la commission des affaires sociales. L’Unapl est le relais attentif de leurs attentes avec la volonté de défendre au mieux les intérêts des professions libérales dans le cadre du dialogue social.
Les professions du droit sont également très impliquées dans les grands dossiers transversaux que l’Unapl défend et dans lesquels elle fait valoir ses positions en tant qu’organisation interprofessionnelle, à savoir la fiscalité des entreprises libérales, la retraite des professionnels libéraux, l’accessibilité des locaux professionnels, ou encore, tous projets de textes législatifs ou règlementaires ayant une incidence sur le secteur.

D&P : Les préoccupations des professions du droit sont-elles les mêmes que celles de santé et de techniques et cadre de vie ?
Y. S. : Évidemment, car nous partageons des problématiques identiques en tant que professionnels libéraux. Nos intérêts sont communs et notre unité est réelle. C’est ensemble que nous défendons des propositions, que nous faisons progresser nos positions ou encore que nous combattons notamment des dispositions scélérates contenues dans certains textes.

Propos recueillis par Clémentine Delzanno




Interview publiée dans Droit & patrimoine l'hebdo 2016, n° 1045 (29 février 2016)

TOUTE L’ACTUALITÉ DU DROIT & DE LA GESTION PATRIMONIALE

Bloc-notes { element.images.0.titre }}

Patrimonia 2020

- 227 vues

La 27e édition du Salon Patrimonia se tiendra au Centre des Congrès de Lyon, le jeudi 1er octobre et le vendredi...

abonnez-vous
Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Il semble que vous utilisiez un ad-blocker !

Droit & Patrimoine se finance par la publicité afin de vous offrir un contenu de qualité.

Deux solutions vous sont proposées :

Désactivez votre ad-blocker

Abonnez-vous à Droit & Patrimoine

Je m'abonne