Accès Rapide
S'identifier
Image

Fidroit : en Seine, ensemble

Par PORTMANN ANNE

Paru dans Droit&Patrimoine n°293 - juillet / août 2019

Le 6 juin dernier, le réseau de conseillers en gestion du patrimoine Fidroit tenait son Congrès annuel à la Seine Musicale. L’occasion pour son président Olivier Rozenfeld de rappeler qu’en ces temps de changements profonds pour la profession, et plus que jamais, l’union fait la force.

«Accélération », tel fut le maître mot du discours d’ouverture de cette journée, consacrée aux nouvelles stratégies d’optimisation du patrimoine, par Olivier Rozenfeld. Le marché du conseil en gestion de patrimoine est en pleine mutation, en pleine révolution. Les cabinets ont tendance à se concentrer, à se réorganiser, à se racheter, bref, à se stucturer. « Dans ce contexte, certains d’entre vous risquent de prendre de mauvaise décisions », prévient-il. Il estime qu’il est important d’avoir la vision globale du marché qu’offre Fidroit, communauté de conseils en organisation patrimoniale, depuis 25 ans, à ses quelque 380 cabinets adhérents. « Le conseil en organisation patrimoniale (COP) va devoir répondre à 3 défis majeurs sans les années à venir », a résumé Olivier Rozenfeld. Selon lui, tous les professionnels libéraux, touchés par le phénomène, vont ainsi devoir dépasser leur statut, leur fonction et leur activité monopolistique pour se réinventer, dans un cadre élargi et pluriprofessionnel, ne serait-ce que pour assurer leur pérennité.

Trois défis

La première tâche à accomplir sera de reconnecter les clients avec le marché, de restaurer la confiance et, pour cela, de rester dans des domaines de compétences parfaitement maîtrisés. Olivier Rozenfeld considère aussi qu’il est important, pour les COP de distinguer la méthode de la fonction, dans un secteur où les activités historiques ont tendance à être de moins en moins rémunératrices. « Le secteur se rationalise, et le client a tendance à ne vouloir payer que la valeur ajoutée », explique-t-il, constatant également que ce dernier, de plus en plus exigeant, veut contrôler, maîtriser ses investissements, réclamant également de l’éthique et des placements socialement responsables. Ainsi, si les COP doivent utiliser des méthodes qui restent commerciales, la fonction elle-même devient de plus en plus technique. Le troisième challenge sera de conserver l’efficience et l’indépendance, à cet égard aussi, dissocier d’un côté la fabrication du conseil et de l’autre l’approche technique a des vertus incontestables, dans la mesure où cela permet de perpétuer le caractère « artisanal » et personnalisé. « Nous sommes en train de vivre des enjeux passionnants qui vont révéler de nouveaux talents » considère Olivier Rozenfeld, qui présente également les nouvelles fonctionnalités du site Fidroit, qui offre désormais à ses adhérents une plateforme en B to C, appelée Fidnet, dotée de fonctionnalités et d’outils qui permettront aux COP de dépasser leurs missions traditionnelles pour se rendre plus attractifs. « Fidroit, c’est le fédérateur de ceux qui sont prêts à changer d’espace stratégique », conclut-il. Plus qu’un réseau, la « communauté Fidroit » invite ceux qui veulent se saisir des opportunités offertes par les changements du marché à la rejoindre.

TOUTE L’ACTUALITÉ DU DROIT & DE LA GESTION PATRIMONIALE

abonnez-vous
Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format