Accès Rapide
S'identifier

Droit-patrimoine.fr : le site d'information en prise directe avec l'actualité des notaires et professions juridiques. Chaque jour, l'actualité du droit grâce à nos news, portraits, fiches pratiques et points de vue d'experts.

Image

Résultats d'une enquête de l'AFJE sur les salaires des juristes d'entreprise

Par DROIT&PATRIMOINE

L'Association française des juristes d'entreprise (AFJE) a publié le 19 mai 2016 son enquête sur la rémunération des juristes d'entreprise 2016, réalisée avec Square Metric.

Cette étude a permis à l'AFJE de constater que les salaires des juristes d'entreprise avaient augmenté entre 7 % et 12 % depuis sa dernière enquête qui date de 2008. En 2015, la rémunération brute moyenne des juristes d'entreprise était ainsi de 67 791 euros et celle d'un directeur juridique de 110 261 euros. Par ailleurs, 57 % des juristes d'entreprises bénéficiaient d'une part variable telle qu'un bonus ou une prime ce qui, pour l'association, « démontre le souhait de l'entreprise de les impliquer dans le développement stratégique de l'entreprise ». Toutefois, l'AFJE relève que « malgré cette nette tendance d'augmentation des salaires depuis 2008, la rémunération de la fonction juridique en entreprise en France demeure inférieure par rapport à d'autres pays et notamment les pays anglo-saxons ».

L'enquête mentionne également qu'en 2015, 19 % des juristes d'entreprises étaient titulaires du diplôme d'avocat et qu'ils étaient 90 % a avoir un master 2. En outre, la moitié d'entre eux avaient suivi un double cursus, par exemple en école de commerce ou institut d'études politiques, « soit deux fois plus qu'en 2008 », pointe l'AFJE.

S'agissant de l'environnement de travail, l'étude signale que 97 % des juristes d'entreprise travaillaient en anglais l'année dernière, dont pour un tiers d'entre eux à titre principal, et que 70 % des directions juridiques travaillaient à l'international.

Autre donnée : en 2015, 67 % des juristes d'entreprise étaient des femmes, un pourcentage en augmentation de 11 % par rapport à 2008. Mais pour autant, l'écart de salaire entre hommes et femmes à fonction égale n'a pas changé depuis 2008, la fourchette étant comprise entre 7 et 14 %.

Clémentine Delzanno

TOUTE L’ACTUALITÉ DU DROIT & DE LA GESTION PATRIMONIALE

abonnez-vous
Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Il semble que vous utilisiez un ad-blocker !

Droit & Patrimoine se finance par la publicité afin de vous offrir un contenu de qualité.

Deux solutions vous sont proposées :

Désactivez votre ad-blocker

Abonnez-vous à Droit & Patrimoine

Je m'abonne