Accès Rapide
S'identifier

« Le family office entre dans une phase d’accélération »

Par Anne Portmann

Le 10  mars dernier, l’Association française du family office (AFFO) tenait son déjeuner de presse au Cercle Interallié et présentait la 8e édition de son livre blanc, consacré cette année à l’immobilier. Le bilan de près de 20 ans d’existence.

«Les choses bougent sur ce marché confidentiel » a introduit Jean-Marie Paluel-Marmont, président de l’AFFO. Il estime qu’après deux phases, celle de la réflexion sur le métier qui s’est étendue de 2000 à 2010 et celle de l’information auprès du public (2010-2020), l’activité des family officers entre désormais dans une troisième phase : celle de l’accélération. « Nous sommes en période d’évolution du cycle économique et de la création de fortune. De nouveaux acteurs et de nouveaux opérateurs apparaissent sur le marché. Des single family offices et des multi family offices se créent, pour répondre à la demande d’une nouvelle clientèle d’entrepreneurs qui cèdent leurs entreprises », a affirmé le président de l’association. Dans ce contexte, l’AFFO, à l’écoute, veut être l’observatoire de cette évolution et l’association de référence des professionnels. « La transparence doit être au cœur du métier de family officer, c’est notre signe distinctif », a-t-il lancé. Les nouvelles générations qui arrivent dans les familles seraient en effet très sensibles à ces questions.

L’immobilier, valeur refuge

C’est d’ailleurs dans cet esprit de transparence et de pédagogie que l’association a publié la 8e édition du livre blanc, cette année consacré à l’immobilier. « Quel que soit le profil des familles, la velléité d’investir dans l’immobilier est toujours très forte », a indiqué Yohan Le Floch, membre de l’association et chargé de présenter l’ouvrage. L’objectif est d’aider les family officers à mettre un pied dans l’immobilier, alors que le marché du family office et celui de l’immobilier sont tous deux en pleine mutation. Face à la tendance baissière des marchés financiers – fortement aggravée par la crise actuelle – l’investissement immobilier continue à être perçu comme défensif, tangible et pérenne.

Former les family officers

Dans ce contexte, l’AFFO est à l’écoute et veut être l’association de référence des professionnels, notamment pour échanger sur les bonnes pratiques. Ainsi, pour fédérer la profession autour des valeurs qu’elle entend porter, l’AFFO propose désormais plusieurs rendez-vous de formation, avec « Les matinales », des conférences courtes, qui ont lieu une fois par mois autour de thèmes auxquels les professionnels sont confrontés, mais aussi avec les rencontres annuelles ou encore le développement de « clubs » dédiés au single family offices ou aux multifamily offices. L’association a également lancé, en janvier 2020, un tout nouveau cycle de formation de 140 heures, en partenariat avec l’AUREP. La première promotion a accueilli 30 étudiants, sélectionnés sur dossier, dont de nombreux banquiers. « Il existe une vraie demande de compréhension et de formation sur notre métier. Les personnes inscrites à cette formation sont des notaires, des CGP, des experts-comptables ou encore des banquiers privés, qui envisagent un changement de carrière car ils considèrent que dans leur métier, la dimension « conseil » est devenue très restreinte. Nous avons déjà des demandes pour la prochaine session et nous devrons sûrement créer une liste d’attente ! », s’est réjoui le président.

TOUTE L’ACTUALITÉ DU DROIT & DE LA GESTION PATRIMONIALE

abonnez-vous
Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format