Accès Rapide
S'identifier

KPMG ouvre son cabinet d’avocats en France

KPMG Avocats a ouvert en France. Implanté sur 5 000 m2 à La Défense et pourvu d’une vingtaine de bureaux en régions et dans les départements ultra-marins, le cabinet a frappé fort. Très fort. Il ambitionne d’atteindre le nombre de 400 avocats d’ici vingt-quatre mois.
On savait que le partenariat entre KPMG et Fidal avait pris fin à l’été dernier. KPMG Avocats est d’ailleurs immatriculé depuis juin dernier et présidé par Mustapha Oussedrat, ancien associé du cabinet CJA. La direction de Fidal avait elle-même indiqué à demi-mot durant sa conférence presse annuelle, en novembre dernier, que le Big avait l’intention de renforcer sa structure d’avocats en France en 2019. Pourtant elle n’anticipait manifestement pas que le renforcement viendrait de ses rangs... 130 avocats de Fidal ont en effet annoncé leur départ pour rejoindre le nouveau cabinet du Big. Il s’agit principalement de fiscalistes parisiens et d’une grande partie de l’équipe mobilité internationale. Ils viennent rejoindre une équipe de 25 avocats déjà installés dans la tour Europlaza à La Défense. « Notre objectif est d’atteindre une taille de 400 professionnels d’ici vingt-quatre mois », annonce le managing partner Mustapha Oussedrat. Le nouveau cabinet recevrait actuellement un grand nombre de CV et sélectionnerait entre 15 et 20 embauches par mois.
Les équipes seront réparties dans trois départements : fiscal, droit des affaires et droit social. Toutes les spécialités du droit fiscal seront représentées : fiscalité internationale, prix de transfert, fiscalité indirecte, mobilité internationale, etc. Sont déjà annoncés Patrick Seroin, fraîchement rentré des États-Unis pour devenir responsable du pôle international tax, Franck Bernauer (ex Holman Fenwick) qui prend la tête de la pratique corporate, ainsi que Vincent Lacombe (ex Dentons) et Sophie Fournier-Dedoyard (ex-Desfilis) qui interviennent en fiscalité M&A. Avec une communication très positive et soucieux d’éviter tout propos malencontreux à l’encontre de Fidal qui transformerait le brasier en incendie, Mustapha Oussedrat explique que ce sont les clients qui ont exigé du Big de proposer « une offre complète et pluridisciplinaire ». « Le fait de ne pas avoir de practice tax et legal intégrée a parfois été une limite sur les investissements que KPMG souhaitait engager sur les domaine juridiques et fiscal », poursuit-il. L’interprofessionnalité est bien sûr au cœur de l’organisation du cabinet d’avocats qui est détenu à 100 % par une holding interprofessionnelle, elle-même détenue à 51 % par des avocats, les 49 % restants appartenant à KPMG. Il n’est donc pas exclu que le cabinet se rapproche demain d’autres professions juridiques ou judiciaires, dont notamment des conseils en propriété industrielle.
Le Conseil de l’Ordre saisi
Du côté de Fidal, le cabinet a entrepris une communication bien différente. À travers de longs interviews dans la presse nationale et professionnelle, la direction s’est indignée en arguant d’un « coup de force de l’audit auprès de la profession d’avocats ». Elle dénonce une « décision contraire à tous nos accords, à la déontologie des avocats ». Selon elle, les accords prévoyaient un préavis d’un an, courant jusqu’en juillet 2019 et une clause de non-débauchage arrivant à échéance en 2020. Des actions déontologiques et financières ont été engagées par Fidal à l’encontre de KPMG Avocats.

TOUTE L’ACTUALITÉ DU DROIT & DE LA GESTION PATRIMONIALE

abonnez-vous
Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format