Accès Rapide
S'identifier

Droit-patrimoine.fr : le site d'information en prise directe avec l'actualité des notaires et professions juridiques. Chaque jour, l'actualité du droit grâce à nos news, portraits, fiches pratiques et points de vue d'experts.

Image

3 questions à Aïda Sadfi sur la 15e édition du Livre blanc des CGPI

Par DROIT&PATRIMOINE

Aïda Sadfi, directrice générale Aprédia, présente la 15e édition du Livre blanc des CGPI réalisé par Aprédia et sorti en mars dernier.

D&P : Sur quoi porte le Livre blanc des CGPI ?
A. S. : Tous les ans, nous dressons le portrait de la profession et de son évolution. Pour réaliser notre étude, nous interrogeons tous les cabinets CGPI, soit un peu moins de 3 000 structures fin 2015. Le Livre Blanc des CGPI apporte des informations statistiques notamment sur l’implantation des cabinets, le profil des dirigeants, les activités développées ou encore le niveau de collecte, d’encours et de chiffre d’affaires. Nous nous attachons également à rendre compte du climat dans la profession et du moral des dirigeants. L’année 2015 a été un peu plus difficile que l’année précédente en raison notamment de la fluctuation des marchés qui a complexifié la sélection de produits pour les CGPI et a conduit les clients à différer leurs investissements. S’agissant des produits, si l’assurance-vie reste incontestablement le support sur lequel s’appuient les CGPI, on note un regain d’intérêt pour l’immobilier direct et indirect. Par ailleurs, si les CGPI incluent de plus en plus la protection sociale dans le spectre de leurs activités, la part de la retraite et plus encore la part de la prévoyance restent encore assez limitées. Au niveau des moyens, nous constatons que le goût des CGPI pour les outils informatiques est de plus en plus marqué. La réglementation a fait évoluer très fortement les conditions d’exercice du métier. Les agrégateurs, les outils de compliance et les outils d’aide à la décision deviennent incontournables aussi bien pour gagner en efficacité que pour se protéger juridiquement.

D&P : Quel élément a retenu votre attention cette année ?
A. S. : En 2015, les créations n’ont pas compensées les réorientations d’activités. C’est effectivement avec un peu de surprise que nous avons vu le nombre de cabinets CGPI diminuer entre fin 2014 et fin 2015. C’est la première fois en 15 ans que nous constatons un repli. Ils sont passés de près de 3 100 cabinets à un peu moins de 3 000. Les regroupements ou les départs à la retraite existent bien mais leur nombre reste contenu. La cause principale de cette régression est davantage liée à l’abandon du statut de CIF d’un certain nombre de professionnels qui le trouve trop contraignant. Or abandonner ce statut, c’est quitter le métier ! Ces professionnels deviennent alors pour l’essentiel courtier d’assurance ou agent immobilier. Rappelons pourtant que les réglementations liées au courtage d’assurance et à l’immobilier tendent, elles aussi, à devenir plus exigeantes.

D&P : Les CGPI sont-ils favorables à la création d’une instance représentative unique ?
A. S. : Il n’est pas sûr que les associations aient envie de se regrouper mais les CGPI souhaitent, eux, être mieux représentés. Pour beaucoup de professionnels, la création d’une instance unique et nationale permettrait principalement à l’ensemble de la profession d’être mieux connue du public.

Propos recueillis par Clémentine Delzanno




Interview publiée dans Droit & patrimoine l'hebdo 2016, n° 1050 (4 avril 2016)

TOUTE L’ACTUALITÉ DU DROIT & DE LA GESTION PATRIMONIALE

Bloc-notes { element.images.0.titre }}

28e veille juridique

- 211 vues

L’association Lou Notari, en partenariat avec les étudiants du master 2 droit notarial de la faculté...

abonnez-vous
Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Il semble que vous utilisiez un ad-blocker !

Droit & Patrimoine se finance par la publicité afin de vous offrir un contenu de qualité.

Deux solutions vous sont proposées :

Désactivez votre ad-blocker

Abonnez-vous à Droit & Patrimoine

Je m'abonne