Accès Rapide
S'identifier

Droit-patrimoine.fr : le site d'information en prise directe avec l'actualité des notaires et professions juridiques. Chaque jour, l'actualité du droit grâce à nos news, portraits, fiches pratiques et points de vue d'experts.

Image

Double sondage présidentiel auprès des avocats

Par DROIT&PATRIMOINE

Le Conseil national des barreaux et le barreau de Paris ont lancé séparément le 8 décembre 2016 des sondages auprès des avocats français pour le premier, et des avocats parisiens pour le second.

Si le garde des Sceaux, Jean-Jacques Urvoas, plaide, dès qu'il en a l'occasion, pour que les avocats s'expriment d'une seule voix, il n'a pas encore été entendu par ceux-ci. En effet, en vue de l'élection présidentielle de 2017, le Conseil national des barreaux (CNB), qui représente les 65 000 avocats de France dont les avocats parisiens, et le barreau de Paris, qui rassemble 28 000 avocats, ont tout deux lancés des consultations auprès de leurs membres.

Ouverte jusqu'au 31 décembre 2016, la consultation du CNB a pour finalité de « porter la voix de la profession auprès des candidats à la présidentielle 2017 sur les thèmes de l'avenir de la profession d'avocat, du fonctionnement de la justice, et des problématiques sociétales », annonce l'institution. Celle-ci traitera les réponses reçues de façon à formuler des propositions qui seront rendues publiques et sur lesquelles elle invitera les candidats à prendre position.

De son côté, le barreau de Paris a mis en ligne un questionnaire jusqu'au 6 janvier 2017 de façon à ce que ses 28 000 membres répondent « à une trentaine de questions regroupées sous cinq grandes thématiques : la défense des libertés publiques et individuelles, la réforme et la modernisation de la justice, la modernisation de la profession d'avocat, le rayonnement de Paris et de la France comme places du droit ou encore l'accès au droit pour tous ». Le barreau de Paris a précisé que « dans le courant du mois de février, les propositions finalisées, qui seront la synthèse de l'avis des Français et des souhaits des avocats parisiens, seront soumises pour engagement auprès des candidats à l'élection présidentielle sous la forme d'une lettre ouverte contenant quelques questions à leur encontre ».

Clémentine Delzanno

TOUTE L’ACTUALITÉ DU DROIT & DE LA GESTION PATRIMONIALE

abonnez-vous
Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Il semble que vous utilisiez un ad-blocker !

Droit & Patrimoine se finance par la publicité afin de vous offrir un contenu de qualité.

Deux solutions vous sont proposées :

Désactivez votre ad-blocker

Abonnez-vous à Droit & Patrimoine

Je m'abonne