Accès Rapide
S'identifier

Droit-patrimoine.fr : le site d'information en prise directe avec l'actualité des notaires et professions juridiques. Chaque jour, l'actualité du droit grâce à nos news, portraits, fiches pratiques et points de vue d'experts.

Trois questions à Nicolas Tollet, associé du cabinet Hughes Hubbard & Reed

Par Anne Portmann

À la suite de la promulgation de la loi ASAP (Accélération et simplification de l’action publique) des associations de lutte contre la corruption ont exprimé leurs craintes concernant les procédures d’achat public. Le cabinet Hughes Hubbard & Reed propose un décryptage du Guide de l’achat public, paru en juin 2020, justement consacré aux questions de prévention de la corruption. Trois questions à Nicolas Tollet, associé du cabinet Hughes Hubbard & Reed.

Quel est le but de ce guide de lutte contre la corruption dans l’achat public et quelle est la valeur des préconisations qui y figurent ?

Ce guide complète le Code de la commande publique promulgué fin 2018. Il vise à aider les professionnels intervenant dans le cycle des achats publics, à adopter les bons réflexes face à des situations de risque de corruption. Il doit leur permettre d’améliorer la structuration des achats pour assurer rationalisation et transparence. Il explique également les fondamentaux d’un programme anticorruption, notamment au travers de fiches pratiques. Ce guide ne fait toutefois pas partie des recommandations officielles de l’Agence Française Anticorruption (AFA) publiées au Journal Officiel. Mais il reprend les éléments essentiels en la matière, figurant dans ses recommandations, ainsi que dans le projet de nouvelles recommandations diffusé au quatrième trimestre 2020 par l’AFA.

Dans la mise en place des programmes anticorruption chez les acteurs de l’achat public, quels sont les principaux points de vigilance ?

Une vigilance particulière doit être portée à la qualité du cycle d’achat et des évaluations de tiers à effectuer, et donc aux moyens octroyés pour assurer les plus hauts standards d’éthique et de transparence. Avec la loi Sapin II et les contrôles de l’AFA, les entreprises privées réalisent l’ampleur du chantier achats/évaluation des tiers et l’importance des ressources qu’il nécessite. Beaucoup d’entreprises peinent encore à obtenir les moyens adéquats pour satisfaire aux nouvelles exigences légales. Alors que la pandémie de Covid-19 affecte sensiblement les finances publiques, atteindre des standards similaires au secteur privé risque d’être un challenge très difficile pour le secteur public.

Quel est le niveau actuel de maturité des acheteurs publics dans la mise en place de ces programmes ?

Malgré l’existence de l’ancien Code des marchés publics, les administrations de l’Etat et des collectivités territoriales n’ont pas encore la maturité que peuvent avoir les entreprises privées, ou même les entreprises publiques, notamment en matière d’évaluation des tiers. La loi Sapin II de 2016 est applicable pour le secteur privé et le secteur public. Dans la foulée, le Code de la commande publique a été promulgué fin 2018. Toutefois, il faut reconnaitre que les entreprises privées et publiques avaient pour beaucoup pris les devants avant la loi Sapin II, et pour certaines depuis plusieurs années. Des programmes plus ou moins élaborés avaient été adoptés par elles pour prévenir la corruption, en particulier dans le cadre de leurs achats les plus à risque. Les administrations doivent aujourd’hui effectuer un rattrapage, et pour l’accélérer, s’inspirer de ce qui est fait dans le secteur privé pour bénéficier de l’expérience et de l’expertise acquises. 

TOUTE L’ACTUALITÉ DU DROIT & DE LA GESTION PATRIMONIALE

Bloc-notes { element.images.0.titre }}

Paris Legal Makers

- 206 vues

La première édition de Paris Legal Makers, organisée par le barreau de Paris, qui a pour ambition de...

abonnez-vous
Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Il semble que vous utilisiez un ad-blocker !

Droit & Patrimoine se finance par la publicité afin de vous offrir un contenu de qualité.

Deux solutions vous sont proposées :

Désactivez votre ad-blocker

Abonnez-vous à Droit & Patrimoine

Je m'abonne