Accès Rapide
S'identifier

Le mineur et le droit des sociétés

Par Maud Laroche, professeur, agrégée des facultés de droit, université de Rouen Normandie

Alors que la création d’une société pourrait apparaître comme le moyen de procéder à une gestion optimale des biens d’un mineur, le rappel de deux règles fondamentales du droit des sociétés réduit ces espoirs à néant : le mineur associé devra, comme tel, assumer sa part du risque social tandis que le patrimoine social absorbant ses biens sera géré dans l’intérêt exclusif de la société.

Déjà abonné ? Identifiez-vous. S'identifier
ou découvrez notre offre spéciale d'abonnement

TOUTE L’ACTUALITÉ DU DROIT & DE LA GESTION PATRIMONIALE

abonnez-vous
Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format